Même Dieu ne veut pas s’en mêler d’Annick Kayitesi-Josan

L’auteur est une rescapée, une survivante, une miraculée du génocide rwandais. En quelques pages, on entre dans son intimité, son enfance, ses racines, sa famille, jusqu’à ces terribles jours d’avril 1994.

Comment votre voisin et ami peut-il se transformer en tueur, en être monstrueux assoiffé de sang ? Comment vivre après tant d’atrocités ? Comment vivre après avoir vu sa mère et ses frères et sœurs se faire massacrer lorsque vous n’aviez que 14 ans ? Comment réapprendre à vivre ?

L’ouvrage n’est pas adressé aux lecteurs. Il est une sorte de catharsis pour l’auteur, une libération de ses morts, une délivrance de ce poids d’être vivante. Une manière aussi de raconter à ses enfants ce qu’elle a vécu, ce qui lui pèse tant et qu’elle n’arrive pas à leur dire de peur de leur transmettre son traumatisme. Le lecteur impuissant est témoin de sa difficulté à tout simplement vivre et à profiter de sa famille,  meurtrie à jamais. Poignant et bouleversant. On n’en sort pas indemne et on se demande si l’on peut encore croire en l’humanité…

Même Dieu ne veut pas s’en mêler d’Annick Kayiteso-Jozan, publié aux Editions du Seuil le 14 septembre 2017


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s